Tourisme

DSC 0028

CAP MECHANT 

Puits des anglais

PUITS DES ANGLAIS 

aucune image disponible

FORET MARE LONGUE 

aucune image disponible

VIEUX PORT DU TREMBLET 

aucune image disponible

 SOUFFLEUR D'ARBONNE 

aucune image disponible

ANCIENNE USINE DU BARIL

aucune image disponible

TUNNELS DES LAVES 

routes des laves 01

 ROUTE DES LAVES

 aucune image disponible

CAP MASCARIN 

 

"Le Cap Méchant et sa côte basaltique"

Découvrez un site idéal pour vos promenades familiales : sauvage, sculptée par la lave et les assauts de l'océan, la côte basaltique du Cap Méchant qui ne permet aucun accostage, offre un spectacle unique sur l’île où se conjuguent le spectacle des vagues et la douceur des embruns. Impossible de se lasser de ce lieu enchanteur, aussi prisé des Réunionnais que des touristes. Situé à 8 kilomètres de Saint-Philippe, le site est agréablement aménagé. Au travers de la forêt de vacoas aux racines aériennes, à l’ombre nonchalante des filaos aux ramages délicats, empruntez les sentiers fléchés qui vous mènent vers des points de vue époustouflants, réellement vertigineux. Héritage des coulées successives du volcan le Piton de la Fournaise, encore en activité, la falaise de lave sombre, déchiquetée, tombe quinze mètres plus bas dans une mer déchaînée, blanche d’écume. Au coucher du soleil, la lumière rasante enflamme ce paysage qui semble alors magique et habité.

Frissonnez face à l’abîme mouvant, mais profitez aussi de la douceur de vivre créole ! Les kiosques typiques, spécialement aménagés, se réservent très tôt le matin pour une journée de pique-nique en famille et entre amis ? C’est l’occasion de goûter au délicieux cari de poisson cuisiné au feu de bois, et à la salade de palmiste, met de choix typique de la région. Le chou palmiste, cœur du palmier, est cultivé de façon très sélective, et cuisiné de multiples façons, de la plus traditionnelle à la plus contemporaine, dans les restaurants de Saint-Joseph à Saint-Philippe.

Au vert du gazon dit « bord de mer », moquette rase et fraîche courant sur la côte, se mêlent le noir de la roche volcanique et le bleu du ciel et de la houle. Emblème du Sud Sauvage, ce kaléidoscope d’émotions vous garantit en une escale un bol d’air grandeur nature.
 Cap mechant 01Cap mechant 02

 

"Le Puits des Anglais et sa piscine d'eau de mer "
La légende populaire promet qu’un trésor aurait été déposé sous sa margelle par des Anglais (qui occupaient alors cette partie de l’île) lors de sa construction entre 1813 et 1822. Cette légende a fait la réputation du fameux Puits des Anglais, qui aurait été creusé pour récupérer l’eau douce en provenance des pentes du volcan. Reconnu encore aujourd’hui comme l'un des bassins les plus propres de l’île, le site situé au niveau du lieu-dit du Baril propose pour la baignade estivale une piscine d’eau de mer aménagée et sécurisée. Ce lieu de détente jouit d'une forte popularité en période estivale, ambiance assurée !

Puits des anglais 01piscine baril

 

 "La forêt primaire de Mare Longue"

Après 200 ans de déforestation intense, il reste aujourd’hui moins de 7% de la forêt tropicale humide originelle à La Réunion, située principalement à Saint-Philippe. Cette forêt de 68 hectares s‘étend sur les basses pentes du volcan de 150 à 700 mètres d’altitude. Spécifiquement décrite comme forêt tropicale humide de basse altitude, installée sur une coulée de lave vieille de plus de 800 ans, elle vous invite à remonter le temps. Unique en son genre, miraculeusement préservée, elle est l'une des rares forêts naturelles originelles des régions chaudes et humides de la planète, témoignage instantané et préservé d’un paysage vieux d’un million d’années. Enchevêtrement de racines dans les roches basaltiques, bois de couleurs, orchidées, mousses et fougères sont quasiment toutes des espèces endémiques, adaptées aux conditions de l’île.
Cette richesse botanique fait du parc de la forêt primaire de Mare Longue un site de découverte passionnant pour les scientifiques du monde entier comme pour les visiteurs en promenade. Trois sentiers distincts proposent trois boucles de durée variable pour adapter votre promenade. L’ONF a réalisé sur ce site l’un des plus beaux sentiers botaniques de La Réunion. La forêt est devenue la première réserve biologique réunionnaise grâce au scientifique local Thérésien Cadet (1937-1987), professeur à l’Université de La Réunion. Il a en effet a été le premier à étudier en profondeur la végétation de la forêt de Mare Longue. Au début des années 1970, lorsqu’il préparait sa thèse, il a alors attiré l’attention des gestionnaires de cette forêt sur la nécessité de préserver ce joyau du patrimoine naturel localis qui risquait une transformation en plantation de production de bois. Une petite stèle lui rend hommage au début des sentiers. La forêt primaire de Mare Longue fait partie des biens inscrits au patrimoine mondial par l'UNESCO.

 "Le vieux port du Tremblet et sa plage mystérieuse"
La plage de la Pointe du Tremblet est un endroit peu connu, situé sur le littoral de Saint-Philippe, un peu avant la Pointe de la Table. En choisissant cette plage pour s’y attarder, Alan, un éléphant de mer, a donné sa notoriété à l’endroit pendant quelques années. Nouvellement créée par les différentes coulées de lave du siècle, cette plage rocheuse a la particularité d’avoir agrandit le territoire de l’île de plusieurs centaines de mètres. Le spectacle est enchanteur pour celui qui vient découvrir une descente vertigineuse vers la mer, entre basalte et végétation luxuriante. Mais attention l’endroit est assez dangereux et la baignade formellement interdite.

 "Le Souffleur d'Arbonne"
Anomalie géologique étonnante, située sur le littoral de Saint-Philippe en bordure de la Route Nationale 2, le Souffleur d’Arbonne est une cavité qui s’est formée suite à l’érosion de la houle sur la falaise de basalte. Peu à peu, les vagues ont creusé un trou à même la roche dans lequel s’engouffre l’eau de mer lorsque la houle est suffisamment forte. Un puissant jet d’eau vertical est alors propulsé à plusieurs mètres dans les airs, et retombe en paquets d’écume. Le Souffleur d’Arbonne vous offrira donc un spectacle impressionnant et majestueux, photogénique, témoignage de la splendeur naturelle du Sud Sauvage.

 "L’ancienne usine du Baril"
La sucrerie du Baril (du nom des petits barils de rhum dans lesquels les pirates dissimulaient leurs butin), située à côté de la ravine homonyme, fut bâtie en 1863 par Monbel Fontaine.
A l’époque, le domaine du Baril s’étend sur une immense propriété qui va de Basse-Vallée à Mare-Longue. Cette usine moderne traitait une production de 680 tonnes de sucre dès sa première campagne, entrainant ainsi la faillite de l'usine voisine de La Trinité. Quand l'usine sucrière fut transformée en 1919 en féculerie pour pallier aux manques cruciaux de nourriture, en période de post guerre mondiale, une nouvelle cheminée fut construite. Aujourd'hui, seuls les vestiges rappellent l'activité de l'usine sucrière, les bassins, le four. Le cyclone de 1932, ruina la féculerie. La cheminée de l'ancienne sucrerie du Baril, restée debout, est inscrite aux monuments historiques le 11 juillet 2002, en totalité, y compris son terrain d'assiette.

 "Le Jardin des Parfums et des Epices"
Le Jardin des Parfums et des Epices est une visite très prisée et appréciée des touristes du monde entier. Jardin privé accessible toute l’année, il est ouvert depuis 1989 au cœur de la forêt primaire de Mare Longue. Ce petit paradis végétal est composé de plus de 1500 espèces de plantes, dont certaines sont plus que centenaires. C'est une balade incontournable dans le sud à faire sur réservation (impérative). En effet, un guide vous emmène pendant deux heures à la rencontre de plantes à parfum,  telles que le vétiver, l'ylang-ylang et d’épices d’hier et d’aujourd’hui, comme le giroflier, la cardamone, la vanille. On y trouve aussi quelques fleurs endémiques d'une grande rareté, et un pied de letchis monumental.

 "Les tunnels de laves"
Depuis 2007, La Réunion vous offre une expérience unique et insolite : la possibilité de plonger dans les entrailles de la terre, et de découvrir des tunnels de lave laissés par la dernière éruption. Un voyage fantastique et fantasmagorique dans une ambiance conviviale et sécurisée par des guides brevetés d’Etat en spéléologie qui étayent le parcours de nombreuses explications sur la volcanologie en générale, et sur le Piton de la Fournaise en particulier. L’équipement de spéléologie est fourni par les guides certifiés et passionnés qui vous encadrent pour cette descente époustouflante. Vous pensiez avoir tout vu ? La visite des coulées de lave vous réservera bien des surprises, riches en découvertes et en adrénaline !

  "La Route des Laves"
La route qui longe la côte Sud Est de l'île est appelée Route des Laves en raison d’un caractère tout à fait exceptionnel et unique au monde : toutes les coulées issues du volcan du Piton de la Fournaise, même les plus anciennes, sont visibles depuis son bord. La RN2 (Route Nationale), c’est son vrai nom, est un incontournable d’un séjour réussi à La Réunion. Elle se situe en contrebas du volcan, en bord de mer et traverse la zone appelée Grand Brûlé. Depuis cette route, vous pourrez contempler en quelques kilomètres des paysages aussi variés qu’étonnants. Le périple assure un dépaysement total, tantôt entouré de forêts luxuriantes, de traces de basalte noir ou au bord de l’océan Indien déchaîné. Le vent fouette le visage, parfois une brume mystérieuse s’invite. Les anciennes coulées sombres accentuent les contrastes avec le vert de la végétation et le bleu de l'océan. Les coulées, après avoir dévasté tout sur leur passage, finissent par plonger dans la mer. Certaines d’entre elles, spectaculaires, ont même réussi à augmenter la surface de l’île de plusieurs hectares.
Pour approcher les anciennes coulées, arrêtez-vous régulièrement sur le bord de la route, coupée à plusieurs reprises par d'anciennes éruptions. Allez jusqu’à Notre-Dame-des-Laves, surprenante chapelle catholique dont le perron semble avoir arrêté de justesse la coulée de 1977 qui n’a pénétré dans le bâtiment que sur 3 petits mètres. Doit-on y voir une intervention divine ? Le mystère reste entier…Pour finir votre visite, faîtes une petite halte devant la Vierge au Parasol, statue de Marie, surplombée d’une ombrelle bleue qui pour la petite histoire a été déplacée du Grand Brulé dans les années 2000 à cause du risque d’ensevelissement sous la lave. Elle est vénérée par les habitants de la région qui lui prêtent des vertus protectrices face au volcan

routes des laves 02

 "Le Cap Mascarin"
A Basse Vallée, entrée Ouest de Saint-Philippe, la boucle du Baril par le Cap Mascarin est une belle balade en bord de mer pour un temps de marche d’environ 2h30. Très accessible à tous les publics, elle est plus agréable tôt le matin ou en fin de journée en raison de son exposition. Le sentier côtier du Cap Mascarin offre à votre regard les paysages typiques du Sud Sauvage avec des vagues déferlant sur les falaises basaltiques, plantées de vacoas. En dépit de sa proximité avec le site touristique du Cap Méchant, le Cap Mascarin et son sentier côtier restent peu fréquentés. Une belle promenade au calme pour toute la famille.

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages de Saintphilippe.re. Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons et comment les supprimer, rendez-vous ici.

   Accepter les cookies de ce site.
EU Cookie Directive Module Information