vendredi, 13 mars 2015 05:39

Résidence d’artistes : Grèn Sémé.

 

IMG 9075

Du 2 au 13 mars 2015 a eu lieu, aux écoles du centre, de Basse-Vallée ainsi qu’au Collège Bory de Saint-Vincent une résidence d’artiste.


Porté par Béatrix Spiteri, enseignante au collège Bory de Saint-Vincent, l’objectif de cet événement était de créer la rencontre entre un artiste de la scène locale réunionnaise, en l’occurrence, Carlo De Sacco du groupe Grèn Sémé, et les enfants de Saint-Philippe.


Pour certains la rencontre s’est traduite par 2 heures d’échanges instructifs sur la vie de l’artiste, la création, le maloya, la langue créole et la langue française ; d’autres enfants ont eu l’occasion d’apprendre une chanson, qu’ils ont ensuite pu chanter sur scène avec le groupe, lors du spectacle final ; et enfin pour une classe de 5ème du collège la renctontre avec l’artiste a permis de réaliser une création de texte, sa mise en voix, ainsi que sa mise en scène.

La restitution finale a fait l’objet d’un spectacle devant les collégiens, puis devant les parents qui ont pu à leur tour rencontrer l’artiste et constater le formidable travail fourni sur scène.

Cette résidence, financée en grande partie par la DACOI, fait partie d’un projet plus vaste intitulé « La route des laves », un projet porté par le Parc National dans le but de revaloriser une vingtaine de sites de cette route allant de Saint-Philippe à Sainte-Rose, afin que le promeneur s’attarde davantage sur ces lieux exceptionnels.

Découvrez l’univers musical riche et surprenant du groupe Grèn Sémé : http://www.gren-seme.re/

 

Béatrix SPITERIInterview de Mme Béatrix SPITERI, Enseignante et Organisatrice.
Quel était votre objectif ? Vos imressions ?
« Les enfants ont adoré les rencontres avec Carlo qui a su les captiver et leur faire partager son amour des mots et de la musique et leur transmettre son énergie. Je pense que ce genre de rencontre peut être un moment clé de la scolarité des enfants, un moment qui peut leur redonner confiance en eux et en l’école. Je pense que les parents qui étaient présents le soir du spectacle ont senti tout cela. Pour ma part, travailler avec cet artiste aussi sympathique que professionnel autour de la création d’un texte a été d’une grande richesse sur tous les plans.
Je remercie vivement donc Carlo et son groupe, la DACOI, la DAAC qui ont accepté et financé le projet, Mme Leclere la Principale du collège, les directeurs des écoles du Centre et de Basse-Vallée, la mairie de Saint-Philippe et le personnel de la salle Henri Madoré toujours disponible, sans oublier Jean-Michel Sicre et Jean-Bernard Hoareau du Parc National des Hauts qui ont partagé avec les enseignants et les élèves leur passion du volcan ».

 

IMG 9070

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages de Saintphilippe.re. Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons et comment les supprimer, rendez-vous ici.

   Accepter les cookies de ce site.
EU Cookie Directive Module Information